top of page

Ce vendredi 21 juin
Marché d'Eupen supprimé (Kermesse)

Verviers samedi + Aubel dimanche > Comme d'habitude

Anchor 1

Pain au levain
Generation

Marché d'Aubel

Notre gamme
de pains au levain

Le levain

Le pain au levain c’est en fait du vrai pain. Du pain comme on le faisait autrefois et ce depuis des millénaires.

Jusqu’à la fin du 17ème siècle il n’y avait pas d’autre pain que le pain au levain. On en mangeait alors 400 à 500 g par jour.

Puis est apparue la levure dite biologique aussi appelée levure de boulanger. Ceux-ci l’ont vite adoptée car avec elle la fabrication du pain était bien plus rapide et pouvait s’industrialiser.

Avec la généralisation de ce pain à la levure on a eu depuis le début du siècle dernier du pain sans saveur et qui sèche vite. On en a de moins en moins mangé.

Heureusement de plus en plus de boulangers, des artisans qui font tout leur pain eux-mêmes, se tournent vers la fabrication de pain au levain.

Vous nous trouverez :

 - Le vendredi matin sur le marché d'EUPEN

 - Le samedi matin à VERVIERS

 - Le dimanche matin à AUBEL

A13.jpg
20230122_081226.jpg

Le levain est un ingrédient utilisé par le boulanger pour faire gonfler le pain et lui donner un goût particulier, plus acide que le pain traditionnel. 

Il existe depuis aussi longtemps que le pain dans notre alimentation.


Il suffit pour le créer de mélanger de la farine et de l’eau et de rajouter l’ingrédient le plus précieux, car le plus rare dans notre société moderne : le temps.


Les bactéries contenues dans les céréales de la farine et dans l’air vont profiter d’un climat tempéré pour se développer en se nourrissant des glucides et protéines de la farine. 
Ainsi sont créés acide lactique, acide acétique et dioxyde de carbone.

C’est ce qui va gonfler vos préparations, mais aussi donner ce petit goût acidulé, spécifique de la farine que vous utiliserez.

Autrefois ce levain était entretenu régulièrement par la ménagère pour assurer le pain quotidien, principale ressource alimentaire pendant les temps de disette. Il suffisait pour cela de le nourrir régulièrement avec un ajout de farine et d’eau.
La jeune fille de la famille quand elle se mariait, emportait avec elle un peu de ce levain pour son nouveau foyer. Le levain se transmettant ainsi de génération en génération.

 

Tel +32(0)497907311

A10_edited_edited.jpg

Et nos gaufres de Liège

  • Facebook
  • YouTube
bottom of page